Blog

Peinture phosphorecente

Les peintures phosphorescentes et fluorescentes

La peinture phosphorescente absorbe la lumière durant la journée et la redistribue la nuit pendant une durée brève, à la manière d’un panneau solaire. Elle est donc une source de redistribution de lumière et de créations décoratives.

Comment et où appliquer une peinture phosporescente ?

Elle est plus adaptée pour une touche décorative en intérieur, mais si vous souhaitez l’utiliser en extérieur, vous devrez terminer par l’application d’un vernis. L’idéal est de l’appliquer sur un fond clair voir une peinture blanche pour un meilleur rendu et de peindre au minimum deux couches. Plus vous l’épaississez, plus son pouvoir d’absorption croît. Pour des propriétés accentuées, vous devez également diluer la peinture avec de l’eau.

Côté application, un pinceau, une brosse, un rouleau ou encore des pochoirs suffisent. La peinture phosphorescente séduit les plus petits avec des plafonds étoilés dans leur chambre, des frises ou encore la présence sur les murs de leurs animaux préférés. Les plus grands l’apprécient également avec des traces de pas au sol ou encore des contremarches illuminées.

Les spécificités de la peinture phosphorescente

Incolore, inodore, transparente, indétectable la journée et non-nocive, la peinture phosphorescente redistribue la lumière absorbée la nuit venue (à l’instar des vers luisants) et atteint son intensité maximale au bout de 15 minutes. À noter qu’elle absorbe aussi bien la lumière naturelle qu’artificielle. Elle est réactive et s’intensifie en cas de chaleur. Prévoyez 100 € le litre pour cette peinture hautement qualitative dont la durée de vie est de 15 ans.

Cette peinture existe en plusieurs coloris à l’intensité variable. Blanche, transparente ou colorée en fonction de la teinte choisir l’intensité diffère. Pour un effet intense, osez le vert ou le turquoise et pour une ambiance moyenne, le blanc, le rouge et le bleu sont de rigueur. Enfin, pour une ambiance lumineuse, plus discrète, optez pour un violet.

La peinture fluorescente, qu'est-ce que c'est ?

La peinture fluorescente contient un pigment ultra lumineux. Elle absorbe des radiations de la lumière ultraviolette dite lumière noire et émet ensuite une photoluminescence dans l’obscurité grâce à des éléments réactifs. Après une exposition à la lumière cette peinture fluo s’illumine rapidement.

La peinture fluo : comment et où l'appliquer ?

Une fois les fissures de votre mur rebouchées, ce dernier poncé et lisse, vous pouvez appliquer au moins 3 couches sur un fond blanc. La peinture fluorescente s’applique de préférence en intérieur et sous une lumière noire. Elle se retrouve sous forme de peintures acryliques, d’aérosols acryliques et de marqueurs de peinture. Par contre, en extérieur sous l’effet du soleil, ses pigments fluorescents se détériorent rapidement.

Ses utilisations ne se limitent plus à un usage industriel type signalétique. La peinture fluo est devenue un incontournable de la décoration d’intérieur. Cette peinture est très utilisée dans l’univers de la nuit. Elle est présente dans les boites de nuits, les bars ou encore lors de festivals. En intérieur, privilégiez les lieux de passage comme les couloirs et évitez les chambres, car son action est durable.

Les caractéristiques des peintures fluorescentes

Visible le jour, dotée d’un haut pouvoir couvrant, son entretien est facile, mais son effet s’amenuise avec le temps. Côté couleurs, on découvre une palette riche de couleurs vive. Le rose, le bleu, le rouge, l’orange ou encore le très flashy jaune fluo sont à votre disposition. Cependant les couleurs les plus utilisées sont le rose, le jaune, l’orange, le bleu et le vert.

A noter qu’on nomme ces couleurs couleur fluo, reflex ou néon et ces dernières une fois exposées à la lumière noire peuvent changer de teinte. La journée, elle offre des couleurs vives qui deviennent fluo une fois la nuit venue. En spray aérosol, la peinture fluorescente avoisine les 30 €. Quant à son format en vernis utilisé pour les sols, comptez 180 €, le litre et 90 € le litre pour une peinture fluo à l’eau. Elle se positionne donc comme une peinture décorative, utilisée avec parcimonie et non-usuelle.

Des peintures différentes

Les peintures phosphorescentes et fluorescentes ont des caractéristiques et des usages différents et pourtant, il y a souvent une confusion entre les deux. Elles émettent de la lumière, soit des photons, mais ne s’illuminent pas dans les mêmes circonstances, ni selon le même processus.

Contrairement à la peinture phosphorescente, la peinture fluo s’illumine rapidement. Quant à l’intensité de la luminescence de la peinture phosphorescente, elle est comparativement moindre, et ce, dès les 15 première minutes écoulées. Seule une lueur demeure le reste de la nuit alors que l’intensité de la peinture fluo ne s’altère pas.

La peinture phosphorescente quant à elle redistribue la lumière alors que la version fluorescente réagit à la lumière dans le noir. Ces lumières se rejoignent cependant dans la création d’univers décoratifs incroyables et ont un pouvoir de rassurer dans l’obscurité.