Lorsqu’il s’agit d’entreprendre des travaux de peinture, la question du coût survient très rapidement. Et très souvent, c’est en prix au m2 que l’on raisonne et non en prix au taux horaire. En effet, la majorité des peintres en bâtiment établiront un devis peinture au m2 et non à la journée.

Pourquoi un devis peinture au m2 et pas au taux horaire ?

Le fait est que la quantité de travail ainsi que le coût de la peinture et des outils peuvent beaucoup varier selon l’état ou encore le type de surface à peindre, la finition demandée, etc.

Pour éviter toute surprise, un peintre vous fera toujours un devis peinture au m2 en prenant bien soin de détailler le coût pour chacune des pièces voire chacune des surfaces. En effet, il faudra parfois fournir plus de travail pour une salle de bains que pour une chambre. De même que repeindre des murs prendra moins de temps que repeindre un plafond.

Comment calculer le prix total ?

Pour cela, il faut simplement calculer le nombre de m2 à repeindre pour chaque pièce et chaque surface. Il suffit ensuite de multiplier le nombre de m2 total par le prix moyen au m2.

Calculer le prix des travaux de peinture

Prix moyen au m2 ?

Le prix moyen au m2 pour des travaux de peinture se situe entre 25 € et 40 € mais vous pouvez compter sur un prix moyen de 30 € le m2. Ce tarif peut varier selon plusieurs critères.

Comment varie ce prix moyen ?

Le prix moyen au m2 pour des travaux de peinture peut varier en fonction des critères suivants :

  • Préparation nécessaire de la surface à repeindre (nettoyage, réparation avec un enduit, ponçage, etc)
  • Type de surface à repeindre (plâtre, bois, faïence, etc)
  • Difficulté d’accès (murs ou plafonds par exemple)
  • Finition demandée (satinée, mate, brillante, etc)
  • Nombre de couches de peinture et/ou sous-couches à appliquer
  • L’expérience et la localisation du peintre

Le prix au m2 est-il le même dans l’ancien et dans le neuf ?

Le tarif HT présenté par l’artisan peintre sera le même dans l’ancien et dans le neuf sauf si bien entendu l’état des murs dans l’ancien par exemple justifie un tarif plus élevé.

Le prix TTC n’est par contre par le même. En effet, la TVA n’est pas la même dans l’ancien et dans le neuf. Elle sera de seulement 10 % dans l’ancien mais de 20 % dans le neuf, c’est à dire pour un logement de moins de 2 ans.